faq

FOIRE AUX QUESTIONS

Extrait d’une interview avec C. DIJOUX

HAMBODA est-il un projet de la SNPSF ?

Nous avons eu le concours de l’Etat en 2013 et par conséquent, la SNPSF nous a accompagné financièrement jusqu’en 2016

HAMBODA est un projet privé, initié par des opérateurs économiques spécialisés dans les métiers du bâtiment et de l’aménagement urbain qui ont voulu créer une politique d’Habitat aux Comores.

Certains clients ont signé avec la SNPSF pour l’acquisition de villa et ne sont toujours pas livrées. Comment expliquer vous ce retard ?

L’un des motifs de notre rupture partenariale avec la SNPSF porte notamment sur les retards chantier cumulés.

En effet, pour diverses raisons le chantier en général a accusé un retard ; Toutefois, nous avons commencé à livrer les premières unités et les autres sont programmées avant la mi année 2017.

L’explication réside dans plusieurs facteurs différents que nous avons essayé de maitriser aux mieux durant ces trois années écoulées.

Le plus important est l’intérêt général du projet, par conséquent, malgré les retards, retenons que nous allons satisfaire chaque client par leur livraison et apporter au pays un concept d’Habitat.

Les prix des maisons ont augmenté et le tarif de 26 800 000 FC « 55 000 € » n’est-il plus valable ?

Tout d’abord, il faut préciser que ce prix comprend une villa de 152 m² brut et de son terrain d’une contenance de 270 m². Le client peut choisir deux à quatre chambres selon ses besoins et usages.

Ensuite, ce tarif a été proposé conjointement avec la SNPSF et représenté une offre de lancement avec un certain nombre de prestations qui n’étaient pas comprises. (Faux plafonds, carrelages…)

Néanmoins, les premiers acquéreurs ont bénéficié de villas incluant toutes les prestations non prévues et cela sans augmentation tarifaire.

Par conséquent, toutes nouvelles acquisitions ne peuvent plus bénéficier de ce tarif préférentiel.

Quel est le coût d’une acquisition d’une villa à HAMBODA ?

De manière générale, il faut compter une villa + terrain à partir de 30 000 000 FC soit 60 000 Euros Clé en main.

Des spécifiés liées à la maison où au terrain font que les prix varient en fonction du lot choisi par le futur acquéreur.

Certains disent que par rapport au pouvoir d’achat, les nouveaux tarifs sont élevés comparés au produit proposé et par rapport à la demande ?

Nous n’avons aucune politique d’Habitat aux Comores et nous ne pouvons faire aucune comparaison sur le plan local.

Il ne faut pas confondre l’acquisition ou la construction d’une villa sur un site isolé et la conception d’une promotion immobilière.

Au-delà du prix de l’acquisition, le futur propriétaire à HAMBODA bénéficie à terme d’un ensemble de services au sein du complexe, chose qui est impossible avec une maison construite sur un site isolé.

Par ailleurs, j’invite à chacun à réfléchir et à comparer les tarifs des produits similaires dans la région et puis sur le territoire Français dont nous avons une forte représentative avec notre diaspora.

Enfin, nous répondons je pense à une demande de plus en plus forte et exigeante et par conséquent, nous essayons de proposer le meilleur rapport qualité/prix.

Qu’avez-vous prévu pour assurer l’autonomie en eau et en électricité ?

Bonne question.

Nous avons en 2015 placé HAMBODA comme un projet à forte valeur écologique et par conséquent, en matière d’Habitat, nous inscrivons les Comores dans une vision 2030 au même titre que ses grands frères d’Afrique.

Concrètement, cette étape commence dès la construction avec une conception de villa en briques stabilisées écologiques composées de pouzzolane et d’un savant mélange élaboré par des ingénieurs français.

HAMBODA se veut durable, ainsi, nous avons prévu l’énergie solaire et une unité de désalinisation pour l’alimentation en eau.

Toutefois, les services de la MAM-WE arriveront sur place et les installations se feront par étape.

Aux Comores, la gestion des déchets est une problématique ! Qu’avez-vous prévu ?

La gestion des déchets est pour nous une de nos préoccupations majeures.

Nous avons opté pour l’acquisition d’une centrale composée de Bio-digesteur.

Le principe est simple, le tri sera fait à la source et des ramassages sont prévus sur le site.

Une fois les déchets acheminés à nos unités, nous allons donner une deuxième vie à ces produits. (Biofertilisants, électricité…)

En définitif, nous recyclons les déchets afin de créer de nouveaux produits et pouvoir les réutiliser dans les usages de la vie courante.

Comment fait-on pour acquérir un bien au sein d’HAMBODA ?

Nous proposons nos acquisitions sous forme de Vente Etat Futur Achèvement communément appelé V.E.F.A.

Concrètement, le client paye en fonction de l’évolution du chantier. Pour plus de précisions, je renvoi nos visiteurs à consulter la rubrique Financement.

Proposez-vous des financements ?

Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure de proposer de financement mais chaque client peut consulter sa banque.

Quelles assurances proposez-vous ?

Nous disposons d’une Garantie Financière d’Achèvement « GFA » que nous allons proposer à nos clients automatiquement à compter de Février 2017.

Le constructeur dispose quant à lui des assurances nécessaires pour ce type d’opération.

Comment pouvons-nous faire confiance au projet alors qu’il a connu du retard ?

Nous avons hérité dès le début d’HAMBODA d’une mauvaise publicité car soyons pragmatique aucun projet immobilier s’est concrétisé au pays et surtout que les précédents projets été initiés par des hommes d’affaires important et influant.

Pour anecdote, il y a 4 mois de cela, des personnes parlées d’HAMBODA avec moi comme un chantier fantôme, tout simplement, parce-qu’ elles ont entendues des bruits de couloirs.

Voyez-vous, le doute de départ été déjà présent, ce qui contribue aussi à la morosité des affaires indirectement.

Mais pour répondre à votre question, nous sommes toujours présents, nous livrons et j’appelle les comoriens et comoriennes à nous faire confiance.

En parlant de bruits de couloirs, certains disent que vous allez créer de beaux espaces commerciaux et de loisirs ?

En tout cas, nous avons la possibilité de créer tellement de belles choses aux Comores que les 13,5 Ha d’HAMBODA est une source d’idée permanente.

Plus sérieusement, nous sommes constamment à l’écoute des personnes qui porte un intérêt à HAMBODA et la meilleure façon de les remercier est de faire évoluer HAMBODA avec les comoriens et les comoriennes.

Par conséquent, nous réfléchissons au développement d’un pôle commercial et de loisirs intégrant Tradition et Innovation.

Pour en savoir plus, je vous invite sur notre page Facebook : https://www.facebook.com/lesresidenceshamboda/

Avez-vous un message particulier à communiquer ?

Si vous me permettez, je dirais que j’ai deux messages à transmettre.

Le premier est pour les collaborateurs, partenaires et clients qui nous ont fait confiance malgré les difficultés. Un GRAND MERCI !

Mon deuxième message s’adresse à tous :

Nous sommes convaincus que les Comores peut devenir un pays émergent de la zone et l’Habitat est le socle du développement.

Ainsi, je remercie par avance les hommes et les femmes qui défendront HAMBODA et toutes les belles valeurs qui en découlent.